J’ai lu… “Journal d’un vampire en pyjama” de Mathias Malzieu

Bienvenue dans cette rubrique consacrée aux critiques littéraires.

Peut-être connaissez-vous Mathias Malzieu sans le savoir ? C’est le chanteur du groupe de rock Dyonisos. Il est également connu pour avoir réalisé (et écrit) La Mécanique du coeur, un superbe conte onirique, que je vous invite à lire 🙂

Journal d’un vampire en pyjama est un témoignage touchant de son combat contre une maladie rare : l’aplasie medullaire. Il est écrit sous forme de journal de bord puisque ce livre est “le vaisseau spécial que j’ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles”. Autant dire qu’en lisant cette première phrase au dos du livre, j’étais déjà charmée. Je savais qu’on y retrouverait un savant mélange de rêve et de réalité que M.M sait très bien manier.

Le roman est rythmé par la peur, l’incertitude mais aussi l’humour, l’amour, et l’auto-dérision. Un joli cocktail d’émotions qui nous entraîne dans son quotidien entre chambre stérile et appartelier (nom qu’il donne à son appartement).

On y retrouve un bel hommage aux infirmières (ou nymphirmières comme il les surnomme) ou encore à l’hématologue à la voix douce qui viennent apaiser son quotidien sans oublier Rosy, sa bien aimée qui est l’incarnation de la douceur.

Tantôt vampire tantôt jedi, son quotidien joue au rythme d’un électrocardiogramme qui oscille entre espoir, incertitude, rire…

L’incertitude de son avenir est d’autant plus fort puisque cet épisode hospitalier s’invite à un moment très spécial de sa vie où l’enregistrement de l’album de la Mécanique du coeur, sa sortie en salle et sa promotion sont en jeu. Un projet pour lequel il a travaillé des années durant ! Malgré cela, il ne tombe pas dans un récit où il s’apitoie sur son sort. Son humour et son écriture franche retranscrivent parfaitement la pêche presque inébranlable de l’artiste.

Dans cette période sombre, M.M y ajoute de la magie avec ses jolies images (dont la personnification de la mort, représentée par Dame Oclès qui s’invite régulièrement dans sa vie, sa comparaison avec Jack de La Mécanique du coeur qui doit respecter trois lois etc) et rend son témoignage d’autant plus poignant. Tout comme Rosy ou les nymphirmières apportent de l’apaisement et de la douceur au coeur de ce voyage en chambre stérile, M.M arrive à faire de même avec son histoire.

Et vous, vous aimez la plume de Mathias Malzieu ? Vous avez envie de découvrir ses romans ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *